Publié sur Un commentaire

“Vendre en ligne, c’est full facile!” – Monsieur Madame Tout-le-monde

Vendre en ligne, c'est full facile!

“T’as juste à vendre tes produits en ligne, c’est facile! Je suis sûr que ça se vendrait bien.” Quand j’entends ce genre d’affirmation, j’ai toujours les oreilles qui frisent.

Le Vendredi Fou, le fameux “Black Friday”, nous donne l’impression que vendre en ligne, c’est un jeu d’enfant.

Mais non. Ce n’est vraiment pas si facile que ça! On y met BEAUCOUP de temps et d’énergie, et aussi beaucoup d’argent. Et ce, avant même de savoir si on va vendre pour la peine. 😖

C’est particulièrement le cas pour les petites entreprises, qui ne peuvent se payer les services des agences de marketing qui connaissent tous les trucs pour accrocher les acheteurs.

Il y a aussi plusieurs frais à payer lors d’une vente en ligne.

Les frais de transaction des émetteurs de cartes de crédit

Le premier type de frais, ce sont les frais de transaction par carte de crédit. Pour les petites entreprises qui n’ont pas les moyens de payer un forfait mensuel des grandes banques, on parle d’environ 3% pour la majorité des plates-formes de vente : Etsy, Square, Paypal, Stripe et autres.

Mais le paiement par carte de crédit est le seul légal au Québec pour les achats en ligne. Le client qui ne reçoit pas le bien immédiatement doit avoir accès à la rétrofacturation en cas de litige avec le vendeur.

Etsy et les autres Amazon de ce monde ont les dents longues…

À titre d’exemple, la commission sur chaque vente sur Etsy est de 6,5%. Ces frais s’ajoutent aux frais de fiches de 0,20USD (+- 0,27CAD) pour chaque produit vendu. Ces frais sont aussi facturés aux 4 mois si la fiche n’a pas été vendue.

Il y a aussi des frais supplémentaires si la vente vient d’une publicité Etsy sur Google ou autre… 12% pour les boutiques qui vendent moins de 10 000$ US par an et 15% pour les autres. Les boutiques ne peuvent se soustraire à ces frais, ni demander que leurs produits ne soient pas utilisés pour la publicité externe.

Ne te méprends pas : je considère que c’est normal de payer pour un service. Etsy est extraordinaire pour donner de la visibilité à une entreprise débutante ou même pour percer des marchés étrangers comme les USA. 🇺🇸

Ils offrent une plate-forme pour vendre en ligne qui ne nécessite pas d’entretien autre que nos propres fiches produits. C’est pratique pour une majorité de vendeurs. 👍

Par contre, c’est important que le client (toi!) sache qu’à chaque fois qu’il achète un produit sur Etsy, de 10 à 25% du montant payé avant taxes ne revient pas au vendeur. Cette portion ne paie ni ses matériaux, ni son temps de création, ni ses frais d’entreprise, ni son temps de gestion…

Tout le monde veut la livraison gratuite

Pour rester compétitif face aux gens de la vente en ligne, les petites entreprises sont fortement incitées à offrir la livraison gratuite à leurs clients. Etsy est très insistant sur ce fait, et réduit la visibilité des boutiques qui ne l’offrent pas.

Mais au Québec, on ne s’en tire pas en bas de 2$ par envoi, plus le coût du matériel d’emballage si on a la chance d’avoir de petits items qui passent en poste lettre. Si on doit envoyer en colis, c’est minimum 10-12$ par envoi.

Les boutiques offrant de petits articles peu dispendieux sont donc pénalisées. Elles doivent augmenter significativement leurs prix pour offrir la livraison “gratuite”, qui est en fait livraison incluse dans le prix…

Opter pour un site web indépendant

C’est pour cette raison que plusieurs entreprises, comme Taille & Retailles en 2021, décident d’avoir leur propre site web. Lorsque les frais fixes d’un site dédié deviennent moins coûteux que les frais à chaque vente chargés par Etsy, il est temps de changer.

Entre 2021 et 2022, je n’ai conservé ma boutique Etsy que pour le trafic et les ventes qu’eux m’amenaient. Je me suis mise à diriger les gens qui me connaissent grâce à mes efforts sur les réseaux sociaux et en personne sur mon propre site web.

Ça aussi, ça demande du temps et des investissements. Mais les frais de vente sur Etsy commençaient à m’étouffer financièrement… 😵‍💫

J’ai mis ma boutique Etsy en pause le 1er juillet 2022.

J’ai finalement été forcée de mettre ma boutique Etsy en pause lorsqu’ils ont changé les règles concernant les boutiques inscrites aux taxes canadiennes. En effet, le Canada a exigé des plate-formes de vente en ligne de charger les taxes applicables à tous les acheteur à partir du 1er juillet 2022.

En soi, ce changement n’aurait pas dû changer radicalement quoi que ce soit pour les boutiques. Etsy facturait déjà les taxes et les remettait aux boutiques qui fournissaient leurs informations fiscales. Chaque boutique inscrite aux taxes, comme Taille & Retailles, était responsable de remettre aux gouvernements concernés les taxes facturées. Le système fonctionnait déjà bien et selon les règles fiscales canadiennes.

Mais plutôt que de continuer ainsi pour les boutiques facturant déjà les taxes, et de gérer les taxes pour les boutiques non inscrites, Etsy a plutôt décidé unilatéralement de cesser de facturer les taxes pour les boutiques inscrites. On nous a dit d’inclure les taxes dans nos prix…

Mais inclure les taxes dans les prix, c’est :

  1. Illégal, car le client doit avoir le détail des taxes payés sur sa facture, ce qu’Etsy n’offre plus. Il aurait donc fallu que la boutique envoie une nouvelle facture avec le détail des taxes pour chaque vente faite sur Etsy?
  2. Impraticable, car les taux de taxes varient de 5 à 15% selon la province de livraison des articles. Est-ce qu’une boutique doit choisir de facturer le maximum à tous ses clients et ainsi pénaliser jusqu’à +10% certains client? Facturer le minimum et absorber la différence (encore des coûts!)? Rembourser à chaque vente le surplus, plus de gérer ces différences dans sa comptabilité?
  3. Injuste, puisque le prix affiché sera plus élevé dans la recherche. Les boutiques inscrites aux taxes deviennent donc moins compétitives et se retrouvent plus bas lors de recherches par les clients.

Même suite à plusieurs contacts de regroupement d’artisans, Etsy n’a toujours pas changé sa façon de faire. Le MRQ a aussi été contacté à ce sujet. Mais c’est resté lettre morte. Ma boutique Etsy est donc fermée depuis. C’est dommage, car j’aimais bien la visibilité que ça m’offrait. J’aimerais aussi avoir de nouveau la possibilité de vendre aux USA…

Tous les à-côtés oubliés de la vente en ligne

Vendre en ligne, c’est aussi beaucoup de temps :

  • Marketing
  • Promotion
  • Réseaux sociaux
  • Dédoublement de travail pour diverses plate-formes incompatibles
  • Gestion de l’inventaire entre les différentes plate-formes

Comment peux-tu aider tes entreprises favorites à tirer leur épingle du jeu avec tous ces frais de vente en ligne?

Aide tes entreprises locales favorites à vendre en ligne : utilise leur site web dédié, achète en personne comptant ou débit, achète dans un point de vente local, parles d'elles autour de toi, interagit sur leurs réseaux sociaux, inscris-toi à leur infolettre, laisse un avis, éduque les autres consommateurs.
  • Utilise leur site web dédié pour faire tes achats, lorsqu’elles en ont un.
  • Achète en personne lors de marchés et paie comptant ou par carte de débit, plutôt que par carte de crédit.
  • Achète dans l’un des points de vente local qui les distribue. Il y a des frais associés à ce type de vente aussi, mais moins de gestion pour chaque vente. Et la partie qui revient au point de vente reste ici, plutôt que d’aller à l’étranger.
  • Parle de tes entreprises locales préférées autour de toi . Dirige tes proches vers leur site web dédié lorsque c’est possible.
  • Aime, commente et partage leurs publications sur les réseaux sociaux . Cela aide leur visibilité, parce que là aussi, ce n’est pas facile.
  • Inscris-toi à leur infolettre pour qu’ils puissent te rejoindre plus facilement que sur les réseaux sociaux.
  • Laisse un avis leur page Facebook, leur site web, leur fiche Google ou Etsy. Partage au monde entier combien tu es satisfaite de ton achat!
  • Réponds à M. Mme Tout le monde qui parle sans savoir : l’éducation des consommateurs, c’est super important!

Finalement, vendre en ligne, c’est plus complexe et dispendieux qu’il ne le semble, à première vue!

Frais de transaction, commissions de plate-forme de vente, gestion, coûts de livraison, et plus encore. Tout ça s’ajoute au reste des tâches liées à une entreprise : coûts des matériaux, de la main d’oeuvre, locaux, production, gestion, comptabilité… Bref, non, vendre en ligne, ce n’est pas “full facile”!

En 2023, c’est presque obligatoire de vendre en ligne, et c’est correct. On est rendus là. Mais en tant que consommateur, il est important de cesser de penser que chaque sou versé à une entreprise lui revient en profit net.

🤗 Merci de ton support envers les entreprises d’ici! ⚜️

1 réflexion au sujet de ““Vendre en ligne, c’est full facile!” – Monsieur Madame Tout-le-monde

  1. Je suis entièrement d’accord avec ton article. Merci de faire part de la situation des artisans.
    Pour ma part, je vends sur Etsy et par le bouche à oreille. Les gens qui font directement affaire avec moi, je leur fais un prix moins cher qu’Etsy parce que je sauve des frais.
    Bonne journée!

Répondre

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.